George Viau et la presse

Lorsque George Viau est devenu un collectionneur reconnu par le monde des Arts, celui de la presse a suivi le mouvement et s’est souvent fait l’écho des moments les plus importants de sa vie. Nous avons délibérément choisi de faire une sélection parmi les nombreux articles de presse (plus d’une centaine) évoquant le parcours du chirurgien-dentiste. C’est dans ce but que nous avons préféré mettre en avant ses ventes majeures ou citer les articles parlant de sa collection de façon explicite.

Le FIGARO 12 septembre 1882 

Annonce du mariage du 11 septembre 1882 en l’église Saint-Eugène, entre George Viau et Cécile Lagrange.

Le GAULOIS 12 septembre 1882 

Annonce du mariage du 11 septembre 1882 en l’église Saint-Eugène, entre George Viau et Cécile Lagrange en présence d’un grand nombre de relations venant du monde du théâtre, de la presse, des amis de Saint-Pétersbourg. Déjeuner au Grand Véfour à Paris.

Le FIGARO 27 novembre 1886

Découverte par le Docteur George Viau d’un procédé permettant l’ablation des dents sans aucune douleur pour le patient. Une petite révolution à l’époque.

Le FIGARO 15 décembre 1900 

Annonce de la remise de la légion d’Honneur à George Viau.

Le FIGARO 10 avril 1903

Création des Amis du Musée du Luxembourg, à l’image des Amis du Louvre dans laquelle George Viau apparaît comme membre actif.

Conférence faite le dimanche 24 mai 1903 chez monsieur George Viau par monsieur Gustave Cahen, aux membres du groupe « l’Art pour tous ».

Comme un certain nombre de ses amis collectionneurs, Viau recevait chez lui des petits groupes d’amateurs d’art, triés sur le volet. Il a commencé à accepter ces visites à partir de 1897 et les a poursuivies jusqu’en 1914. Une façon pour lui de faire connaître sa collection et de créer (les premières années) une nouvelle clientèle pour son cabinet dentaire.

Comptes-rendus dans la presse de la grande vente de la collection Viau à la galerie Durand-Ruel en 1907, considérée comme la plus marquante du début de siècle.

Le Figaro du 25 février 1907 – Voir l’article d’origine

Le Figaro du 1er mars 1907 – Voir l’article d’origine

Gil Blas 1er mars 1907 Voir l’article d’origine

Le Temps 1er mars 1907 –  Voir l’article d’origine

L’Écho de Paris 2 mars 1907 – Voir l’article d’origine

L’Écho de Paris 3 mars 1907 – Voir l’article d’origine

Le Figaro du 3 mars 1907 – Voir l’article d’origine

L’Écho de Paris 4 mars 1907 – Voir l’article d’origine

Le Figaro du 4 mars 1907 – Voir l’article d’origine

Le Journal des Arts 14 mars 1907  – Voir l’article d’origine

Le Temps du 19 mars 1907 – Voir l’article d’origine

Le Figaro du 19 mars 1907 – Voir l’article d’origine

Le Figaro du 21 mars 1907 – Voir l’article d’origine

Le Figaro du 22 mars 1907 – Voir l’article d’origine

Le Journal du 22 mars 1907 – Voir l’article d’origine

Le Figaro du 23 mars 1907 – Voir l’article d’origine

La Grande Revue 25 mai 1907 – Voir l’article d’origine

La Chronique des arts 1907 – Voir l’article d’origine

Comptes-rendus dans la presse de la vente à Drouot (6 et 7 décembre 1909), des estampes modernes  composant la collection de M. George Viau.

Le Figaro du 7 décembre 1909 – Voir l’article d’origine

Journal des Arts du 8 décembre 1909 – Voir l’article d’origine

L’AMOUR DE L’ART  9 septembre 1925

Très bel article illustré de Waldemar Georges sur la collection Viau. Un reportage chez le collectionneur où le journaliste décrit avec ferveur une grande partie des œuvres qui tapissent les murs de l’appartement du chirurgien-dentiste. Dans ce même numéro, à la suite, Jean-Henri D’Ardenne de Tizac, spécialiste d’art Asiatique, ne peut que s’émerveiller de la collection du docteur Viau dont il dit que les poteries Han « forment sans doute le plus bel ensemble qu’on puisse voir à Paris ».

ART ET MÉDECINE  du 15 octobre 1932

Article très complet sur la collection du docteur Viau racontée par un de ses confrères, le docteur Fernand Vallon. Une visite où Vallon et Viau conversent sur les subtilités de la peinture, sur le « Cher ami Degas » que Viau porte aux nues ou sur Sisley, « le maître de la neige et de la nuance ». Un article très bien illustré et ponctué d’une écriture foisonnante. C’est à travers de tels écrits que l’on se rend compte de l’impressionnante richesse que représentait la collection de George Viau.

BEAUX-ARTS 15 juillet 1938

Nous savions que Viau peignait. Mais on se savait qu’il avait un don le rapprochant du peintre Ernest Laurent !

PARIS-MIDI 4 janvier  1940

Annonce du décès de George Viau

L’ODONTOLOGIE du 30 janvier 1940

Éloge funèbre de George Viau par le  docteur Maurice Roy qui fut pendant un très grand nombre d’années un condisciple du collectionneur. Il retrace avec émotion le parcours exceptionnel de cet ami à qui l’on doit la création de l’École Dentaire de Paris. Un acte majeur qui, en cassant tous les codes, fut à l’origine de la dentisterie moderne. Il revient également sur son amour de l’art et de la peinture qui ne l’a jamais quitté et qui, par l’éclat de son immense collection, a été l’un des moteurs de sa raison de vivre. Un panégyrique de très grande tenue qui donne un aperçu de la notoriété dont jouissait Viau.

L’ŒUVRE du 7 novembre 1940

Annonce de la grande vente de la collection Viau du 11 décembre 1942 à Drouot.

Comptes-rendus dans la presse de la  mise aux enchères  de la succession George Viau à Drouot en 1942, considérée comme la vente du siècle par les experts.

Paris Soir du 12 décembre 1942 – Voir l’article d’origine

Paris Midi du 12 décembre 1942 – Voir l’article d’origine

La Dépêche Algérienne 13 décembre 1942 Voir l’article d’origine

L’Indépendant de la Charente Inférieure du 23 décembre 1942 – Voir l’article d’origine

Article de Pierre Imbourg dans le journal Les Beaux Arts du 20 novembre et du 20 décembre 1942.

Annonces dans la presse de la vente le 22 juin 1948, de six tableaux de la succession Viau à la galerie Charpentier.

Le Figaro du 15 juin 1948 – Voir l’article d’origine

Le Figaro du 20 juin 1948 – Voir l’article d’origine

Le Figaro du 22 juin 1948 – Voir l’article d’origine

Le Figaro du 23 juin 1948 – Voir l’article d’origine